La 5G en France
31/12/2020
La labellisation des auto-écoles
07/01/2021
Afficher tout

Le record du débit internet sur une seule fibre optique a été battu

Au moment où la 5G fait débat et inquiète des citoyens, des chercheurs en Australie ont atteint une vitesse de surf record sur la fibre optique : 44,2 térabits par seconde sur 75 km de distance. L’étude a été publiée chez l’éditeur scientifique Nature Research.

Une équipe australienne dirigée par les professeurs Bill Corcoran, de l’Université Monash, Arnan Mitchell, du RMIT et David Moss, de Swinburne, a publié ses dernières recherches dans la prestigieuse revue Nature, où ils affirment avoir battu le record de vitesse de transfert à partir d’une seule source lumineuse, non seulement dans des conditions de laboratoire, mais aussi dans des tests réels via le réseau de fibre optique entre deux universités en Australie.

Un record de vitesse

Ces scientifiques se sont appuyés sur les micro-combs, des micro-peignes optiques qui ont fait leurs preuves dans plusieurs domaines comme « la spectroscopie, la photonique micro-ondes, la synthèse de fréquence, la télémétrie optique, les sources quantiques, la métrologie et la transmission de données à très haute capacité ».

En utilisant une classe puissante de micro-peigne « appelée cristaux de soliton », ils ont atteint « une transmission de données ultra-élevée ». Les chercheurs ajoutent que « ce travail démontre la capacité des micro-peignes optiques à fonctionner dans des réseaux de communications optiques exigeants et pratiques ». L’application de cette technologie ne sera sans doute pas proposée au grand public à ses débuts.Cela nécessite donc des circuits intégrés compacts et peu coûteux, Avec cette vitesse de transfert, cela devrait largement augmenter la capacité de nos infrastructures réseau, un internaute pourrait télécharger plus de 1 000 films en Full HD en une fraction de seconde.

Une application envisageable

Ce qui est intéressant, c’est que ce record a été établi sur une fibre standard. L’expérimentation a été menée en laboratoire, mais également sur le terrain. Une connexion test a relié le campus de l’Institut royal de technologie à Melbourne et le campus Clayton de l’Université Monash. En se basant sur une fibre optique standard, les équipes se libèrent d’un appui spécifique supplémentaire.

Il y a dix ans, les réseaux mondiaux s’appuyaient sur les communications à longue distance, « couvrant 1.000 km », d’après l’étude. Les chercheurs soulignent que « l’accent est désormais mis sur les réseaux métropolitains (reliant entre 10 et 100 km) et même sur les centres de données (<10 km) ». Ce type d’expérience tente de trouver des solutions « de plus en plus compactes, peu coûteuses et économes en énergie ». L’utilisation micro-peignes optiques apparaît comme une solution qui « offrira les meilleurs avantages ».

Formulaire de contact:

    Formation souhaitée
    Choisissez votre centre
    CréteilSaint DenisNice

    +33 1 79 72 74 74


    contact@excelforma.fr