Apprendre l’anglais au CP ou en maternelle.
13/08/2020
5 façons simples d’améliorer votre anglais écrit
27/08/2020
Afficher tout

Pas de fibre optique sans edge computing

Conduite autonome, IoT, industrie 4.0, numérisation… les méga-tendances à venir exigent des réseaux fibre optique en temps réel extrêmement performants.

 

Dans le sillage de l’Internet des objets (IoT) et de l’Internet industriel des objets (IIoT), mais aussi dans le contexte de la transformation numérique en cours et des applications tournées vers l’avenir telles que la “conduite autonome”, des mots-clés tels que “fog” ou “edge computing” sont de plus en plus utilisés. S’agit-il vraiment d’une nouvelle approche ou plutôt d’une “technologie existante remise au goût du jour” ? Et dans quelles applications cette technologie est-elle vraiment nécessaire ?

Des données, des données et encore plus de données

L’industry 4.0, la smart factory ainsi que les IoT et IIoT contribuent de manière significative à la croissance exponentielle des montagnes de données. Les changements sociaux sont également à l’origine de la croissance des données. Aujourd’hui, une bonne moitié de l’humanité vit déjà dans les villes et cette évolution ne va pas s’arrêter là. Cela exige notamment des concepts de circulation modernes pour éviter l’effondrement du trafic dans l’environnement urbain. La ville intelligente du futur a besoin d’une combinaison de solutions qui combinent des transports publics locaux attrayants avec des transports individuels et des véhicules autonomes. Les cyclistes et les piétons doivent également être pris en compte dans l’élaboration des concepts de circulation tournée vers l’avenir. Cela nécessite une collecte et un traitement rapide et individuel des données sur place. Ce n’est qu’ainsi que tous les participants pourront bénéficier des concepts de la ville moderne. Des réseaux à fibres optiques rapides disponibles dans toute la ville et le futur réseau mobile 5G sont les conditions préalables pour ces applications.

Selon les principaux cabinets d’analystes, le volume des nouvelles données atteindra plus de 160 zettaoctets . De plus, il y aura des données existantes, qui changeront constamment à la suite de nouvelles applications et de nouveaux processus. Les centres de données sont et restent le pivot du traitement, de l’administration et du stockage de ces données. Cependant, ce ne sont plus seulement les données internes qui convergent ici. Au contraire, les sources de données externes et mobiles fournissent également des informations supplémentaires. L’IoT jette déjà son ombre ici. Le volume massif de données entraîne souvent des temps de réponse différés dans les centres de données traditionnels, car les nœuds centraux sont tout simplement trop éloignés géographiquement de nombreuses ressources distribuées ou mobiles pour garantir les temps de latence justifiables requis pour de nombreux processus. L’impact sur les processus commerciaux et de production peut être sévère.

Formulaire de contact:

Formation souhaitée
Choisissez votre centre
CréteilSaint DenisNice

+33 1 79 72 74 74


contact@excelforma.fr