Tous les avantages de la fibre optique
11/04/2019
Monteur câbleur raccordeur en fibre optique : Quelles sont les qualités requises ?
18/04/2019
Afficher tout

Les formules propres à l’anglais professionnel

L’anglais professionnel est un langage à part entière : même les locuteurs natifs des pays anglophones ne maîtrisent pas toujours toutes les tournures utilisées en entreprise.

L’argot anglophone du business

Pour travailler dans une corporation anglophone, il est indispensable d’étudier et d’approfondir ses connaissances en lexique des affaires. Ici, le vocabulaire utilisé est en fait de l’argot : les termes ne sont pas forcément référencés dans les dictionnaires bilingues traditionnels, d’où l’importance de connaître les bonnes ressources avant de commencer son apprentissage.

Voici un petit florilège des termes argotiques du business, propres à l’anglais professionnel :

  • « Boil the ocean » = une critique à l’encontre de l’employé, qui est trop inefficace dans ses tâches (« You’re boiling the ocean ! »),
  • « Net-net » = le résultat final,
  • « Wet signature » = une signature physique (comprenez : une signature non-électronique),
  • « Buy-in » = un consentement,
  • « Granular » = être particulièrement méticuleux dans ses explications,
  • « Peel the onion » = réaliser l’analyse complète d’un problème,
  • « Bandwidth » = la capacité physique ou émotionnelle à supporter un travail,
  • « Drill-down » = commencer par les explications générales pour en venir aux plus petits détails,
  • « Soup to nuts » = l’approche intégrale d’un concept,
  • « Out of pocket » = être injoignable par le bureau pendant quelques jours,
  • « C-level » = les plus hauts postes d’une entreprise, comme le CEO (le PDG en français).

Connaître cette forme d’anglais n’est pas indispensable pour la plupart des corps de métiers. En revanche, pour faire une carrière brillante dans l’économie, mieux vaut réviser tous ces termes pour pouvoir communiquer efficacement avec ses collègues et s’intégrer au sein de l’entreprise.

La politesse dans le monde des affaires

Comme dans toutes les cultures, l’univers professionnel anglophone connaît son lot de traditions et de mœurs à respecter dans le monde du business. L’idéal est d’adopter le bon comportement, et ce dès l’entretien d’embauche : le recruteur verra ainsi que son candidat connaît bien le monde des affaires et qu’il pourra facilement convaincre des clients anglo-saxons.  L’esprit de « winner » devra donc transparaître à la fois dans le langage corporel et dans le choix de vocabulaire.

Voici les techniques pour maîtriser l’anglais professionnel dans le monde des affaires :

  • Ne jamais utiliser de termes péjoratifs pour décrire son ancien emploi : « oppressing », « boring » ou « dull » sont à bannir du vocabulaire usité,
  • Toujours adopter une démarche « pro-active », c’est-à-dire dynamique, motivée, enthousiaste,
  • Laisser les complaintes et la négativité à la maison (dans la culture anglophone, il est mal vu de se plaindre car celui/celle qui se plaint n’est pas à sa place, devrait changer d’entreprise ou de ville),
  • Avoir un rythme de dialogue fluide,
  • Eviter les blagues ou les jeux de mots,
  • Ne pas se concentrer sur son job application et rester naturel,
  • Rester poli en toute circonstance, notamment avec ses collègues : dire « would you mind handing me this spreadsheet please ? » au lieu de « hand me this spreadsheet »,
  • Utiliser les locutions appropriées : dire « good morning » plutôt que « hi » ou « hello », qui sont trop amicaux,
  • Utiliser les titres de civilité pour parler à ses supérieurs : « sir », « madam »,
  • Garder l’esprit ouvert quand on ne maîtrise pas une compétence : « I’ve never studied SMO before. Can you tell me more about it ? »,
  • Ne pas s’auto-critiquer ni se dévaloriser : « I did not have the opportunity to work with social networks yet, but I’m looking forward to it », plutôt que « I do not know anything about social networks », ou pire, « I am not keen on social networks ».

Connaître toutes ces formules de politesse est tout aussi important que de maîtriser l’argot du business : pour se faire un nom dans le monde des affaires, il est obligatoire d’avoir un comportement irréprochable et un vocabulaire adapté. L’un dans l’autre, l’apprentissage reste facile d’accès pour tous les étudiants d’anglais ! En effet, il est inutile de se compliquer la tâche, puisque les termes de politesse utilisés restent basiques. C’est plutôt la façon de les employer qu’il faut apprendre à maîtriser : par exemple, dire « sorry » trop souvent peut être un signe de faiblesse, mais ne jamais le dire peut être pris comme un manque d’humilité.

Avec une bonne dose de confiance en soi et une connaissance parfaite du monde anglophone, l’anglais commercial reste à la portée de tous avec Excelforma !

N’hésitez pas à réserver votre entretien individuel avec l’un de nos conseillers, appelez nous vite !

Formulaire de contact:

Formation souhaitée
Choisissez votre centre
CréteilSaint DenisNice

+33 1 79 72 74 74


contact@excelforma.fr