L’importance de l’anglais dans le milieu professionnel
07/11/2019
Inscription au test TOEIC avec le CPF
14/11/2019
Afficher tout

Fibre optique : l’Etat investit 620 millions d’euros dans les réseaux d’initiative publique

Le Gouvernement annonce une enveloppe de 620 millions d’euros pour accélérer le déploiement de l’Internet très haut débit dans 17 territoires de métropole et d’outre-mer.

Accélérer le déploiement du très haut débit

Bien que la fibre optique soit en cours de déploiement un peu partout en France, force est de constater qu’il sera difficile de tenir le calendrier pour atteindre l’objectif  d’une connexion Internet très haut débit pour tous en 2022 (30 Mb/s). Pour accélérer le renouvellement de la couverture numérique – aussi bien en fibre optique qu’au travers du mix technologique (montée en débit, THD Radio…) – Edouard Philippe annonce 620 millions d’euros en direction de 17 territoires qui investissent déjà dans le très haut débit à travers des réseaux d’initiative publique (RIP).

17 territoires représentant 25% de la population

Les financements annoncés par Matignon concerneront les régions et les départements suivants :

  • l’Auvergne : 68,38M€
  • l’Ain : 74,6 M€
  • le Nord-Pas-de-Calais : 72,87 M€
  • le Grand Est : 62,06 M€
  • la Charente : 60,07 M€
  • la Martinique  : 50,55 M€
  • les Landes  : 41,87 M€
  • la Loire-Atlantique  : 38,46 M€
  • le Doubs : 21,02M€
  • la Corse : 28 M€
  • le Jura  : 27,22 M€
  • le Calvados : 27 M€
  • le Lot-et-Garonne : 25,51 M€
  • le l’Essonne : 14,48 M€
  • les Deux-Sèvres : 3,61 M€
  • le Var :  3,07 M€
  • la Guyane : 1,3 M€

Ces collectivités locales ont d’ores et déjà planifié, voire même construits et commencé à exploiter, un réseau public de fibre optique pour déployer l’Internet très haut débit dans les communes peu denses où les opérateurs privés n’investissent pas spontanément. Dans les 17 territoires annoncés par le Premier Ministre, on retrouve aussi bien des réseaux mis en oeuvre par Orange (Auvergne), par SFR (Corse), Altitude Infrastructure (Grand Est, Doubs) ou encore Axione (Nord-Pas-de-Calais) et Covage (Essonne). L’outre-mer n’est pas oublié avec une dotation de 50 millions pour la Martinique et une modeste enveloppe de 1.3 million pour la Guyane.

Ces 620 millions d’euros favoriseront l’égalité “numérique” des territoires. Rappelons que les opérateurs nationaux investissent sur fonds propres dans 106 grandes villes en Zones Très Denses et dans 3600 communes en Zone Moyennement Dense (AMII). Près de 30 000 communes situées en Zones Moins Denses – dans des territoires péri-urbains, ruraux et en montagne – ne bénéficieront d’une couverture Internet Très Haut que si les déploiements sont financés par les collectivités, avec l’aide de l’Etat et de l’Europe notamment. Rappelons que le plan France Très Haut Débit prévoit, entre 2013 et 2022, un investissement total de 6.5 milliards d’euros de subventions publiques dont une enveloppe de 3.3 milliards d’euros à la charge de l’Etat.

Les 620 millions d’euros débloqués par le Premier Ministre semblent donc correspondre à l’une des tranches de subventions prévues dans ce cadre. L’annonce du Premier Ministre intervient en tout cas un peu moins de 2 mois après que le gouvernement repousse à fin 2019 la réouverture du guichet de subventions aux réseaux d’initiative publique.

Formulaire de contact:

Formation souhaitée
Choisissez votre centre
CréteilSaint DenisNice

+33 1 79 72 74 74


contact@excelforma.fr